AccueilNews

Vroum : voici un nouveau carburant pour les voitures de course fabriqué à base de vin

Publié le

par Anna Finot

© Getty Images

Tant que c’est la voiture et pas le pilote qui boit un coup.

À l’heure où les questions environnementales font partie intégrante de nos quotidiens, le monde de la course automobile semble enfin vouloir s’en préoccuper, et ce notamment grâce à une innovation assez révolutionnaire. Le vin pourrait en effet être un composant du carburant. Le vin ? Oui, enfin plus exactement ses résidus, qui serviraient à l’alimentation du moteur, avec la promesse de réduire ainsi de 65 % les émissions de dioxyde de carbone d’une voiture. Ce nouveau carburant 100 % renouvelable, baptisé "Excellium Racing 100" et développé par TotalEnergies, ne devrait concerner que les voitures de course.

Ce nouveau carburant est en réalité constitué d’un bioéthanol élaboré à partir de déchets d’industries viticoles, mélangés ensuite à d’autres éléments. En effet, les résidus des productions de vin, comme les lies de vin et les marcs de raisin, ces résidus secs résultant de la fermentation, deviendraient un petit trésor pour la course automobile ; avec cette nouvelle composition de moteur, les bolides devraient ainsi réduire drastiquement leurs émissions de CO2. C’est en tout cas ce que promet l’entreprise française :

"Notre ambition est d’être un acteur majeur de la transition énergétique et de parvenir à des émissions nettes de carbone nulles d’ici 2050, a déclaré Patrick Pouyanné, président-directeur général de TotalEnergies, dans l’annonce rapportée par 'Food&Wine'. Les biocarburants utilisés ont un rôle indéniable à jouer pour aider le secteur des transports à réduire efficacement ses émissions de CO2. Ce carburant 100 % renouvelable, qui sera disponible en compétition automobile dès 2022, en est la parfaite illustration. À l’heure où nous devenons un énergéticien au sens large, le circuit automobile est plus que jamais un laboratoire à ciel ouvert pour TotalEnergies."

Ce nouveau carburant aux allures révolutionnaires fera justement ses preuves l’année prochaine, lors du Championnat du monde d’endurance de la FIA, notamment dans le cadre des 24 Heures du Mans en France.

À voir aussi sur food :