AccueilRencontre

On a discuté avec les twittos qui nous régalent pendant Top Chef

Publié le

par Robin Panfili

Chaque mercredi, ils enchaînent les tweets devant Top Chef et squattent nos "grand n’importe quoi des réseaux sociaux". Entretien.

Il y a mille et une manières de regarder Top Chef. Avec des amis, seul dans son lit, autour d’un repas… ou devant son téléphone branché sur Twitter en parallèle. Sur le réseau social, une bande de joyeux lurons s’amusent depuis plusieurs années à commenter l’émission, en direct, avec un humour et une finesse qui laissent admiratifs. Freezze, @TopChefOOC, Ed Chebest et Chef Moundir ont répondu à nos questions.

Konbini food | Pouvez-vous vous présenter ? Vous pouvez, si vous le souhaitez, conserver l’anonymat.

Freezze | Alors, je suis Freezze. J’ai la trentaine et je suis rédacteur Web. J’écris, entre autres bêtises, les débriefs des épisodes de Top Chef pour un site Internet, en l’occurrence Topito, mais vous pouvez virer ça de l’interview si ça fait concurrence [rires]. Sinon, je passe le plus clair de mon temps à dire du mal sur Manuel Valls sur Twitter ou à faire de la propagande pour The Office.

@TopChefOOC | J’officie tous les mercredis soir, avec plus ou moins de succès, sur le compte Twitter @TopChefOOC.

Chef Moundir | Je ne sais pas si je peux le dire… Bon, allez, j’avoue, je suis Jean-François Piège aka "Tête de bébé sur corps de 2e latte de rugby". En gros, je trouve le jury trop tendre, donc je viens mettre des tacles à la gorge sur Twitter. Plus sérieusement, vivons heureux, vivons cachés. Surtout sur Twitter. Donc, Chef Moundir, c’est bieng.

Ed Chebest | Je suis un monsieur.

Chargement du twitt...

Depuis quand vous live-tweetez sur Top Chef ?

Freezze | Ça doit bien faire cinq ou six ans. J’aime beaucoup l’exercice car c’est vraiment le concours de la meilleure vanne. Ça donne une autre dimension à l’émission, je trouve ça bien plus chaleureux. Accessoirement, ça me permet aussi de voir les tendances de Twitter se dégager : quel candidat est aimé, quels plats sont salués, etc. Je trouve intéressant d’avoir ces données-là pour écrire mes résumés, même si je suis souvent en désaccord.

@TopChefOOC | Depuis le premier confinement et la saison 11. Je le dois probablement au combo pas de Ligue des champions et pas de bistrot. Ça ne nous a pas vraiment laissé d’alternatives.

Chef Moundir | Depuis avril 2020, moi aussi. L’ennui. Confinement, pandémie, chloroquine, les soignants tout ça, tout ça… Du coup, quitte à être toutes les semaines devant Top Chef et Koh-Lanta, autant écrire des conneries dessus.

Ed Chebest | Avant, j’avais l’habitude d’attendre les candidats à la sortie des studios de M6 pour leur crier des vannes. Avec le confinement, j’ai dû me résoudre à tweeter.

Chargement du twitt...

Comment vous est venue l’idée de commenter l’émission en direct ?

Ed Chebest | J’ai entendu Diego s’écrier "Yes papaaaaa" pour la douzième fois en trente minutes d’émission. Je me suis dit qu’il fallait absolument que j’intervienne.

Freezze | Je ne sais plus trop, c’était très à la mode de live-tweeter il y a quelques années, et je crois que j’ai juste suivi le mouvement car ça me faisait marrer. Je suis un fervent commentateur de Koh-Lanta, qui est sûrement mon émission fétiche depuis dix ans. Après, je commente peu d’émissions, mais j’aime bien le faire sur des trucs un peu alternatifs. J’ai pu faire un live-tweet d’un épisode de Léo Matteï, la série de Jean-Luc Reichmann. Un beau moment d’Internet.

@TopChefOOC | J’ai toujours bien aimé vanner les candidats en regardant l’émission et quand j’ai vu Adrien Cachot aller pisser en pleine épreuve dès la première émission, j’ai senti qu’on allait se marrer. Mais passer une soirée par semaine sur Twitter, ça suffit, c’est déjà pas mal pour ma santé mentale. Je ne suis pas vraiment sûr de pouvoir encaisser plus que ça, même si je pourrais potentiellement réutiliser des vannes sur Stéphane Rotenberg qui présente la moitié des émissions du PAF.

Chef Moundir | C’était soit ça, soit faire mon pain maison. En réalité, au début, j’ai aussi fait un peu Koh-Lanta, mais les gens sont tellement impliqués dans l’émission qu’ils ne distinguent plus faire des vannes sur Twitter et harceler IRL. Quand certains ont commencé à balancer l’adresse du taf de Régis, je me suis dit que j’allais éviter de rajouter de l’huile sur le feu.

Chargement du twitt...

L’émission, selon vous, se prête bien aux live-tweets ?

@TopChefOOC | Il suffit de s’attarder sur les tenues de Michel Sarran pendant les dégustations de dernière chance pour le comprendre.

Ed Chebest | Oui, une fois qu’on a réussi à hacker la plateforme 6play pour pouvoir faire des captures d’écran de l’émission.

Freezze | Plus que ça. Il y a parfois de gros manques de rythme en fonction de certaines épreuves, et le live-tweet permet de "passer le temps" sur l’épisode, tout en restant dans l’ambiance. Et puis oui, c’est très facile de vanner un candidat et ses particularités, ou un truc qui crame. C’est quasiment offert même.

Chef Moundir | Oui, il y a plein de personnages différents, un jury qui fait tout pour être risible et, surtout, l’émission dure 8 h 40, donc on a le temps d’en faire des tweets.

Chargement du twitt...

Vous avez pensé quoi de cette saison ?

@TopChefOOC | Un gros niveau chez les candidats, même si j’ai trouvé que ça manquait un peu de rythme cette année, mais difficile de savoir pourquoi exactement.

Freezze | J’ai eu du mal à rentrer dedans, à titre perso. J’étais très attaché à certains candidats de la saison passée, Justine, Mory et Adrien surtout, et je ne me suis vraiment attaché à personne cette saison. À part Sarah peut-être. Donc côté casting, un peu déçu malgré leur talent. En revanche, j’ai beaucoup aimé le renouveau de la boîte noire ou de la guerre des restos à cause du Covid. Ça a poussé l’émission à se renouveler un peu, et c’était intéressant à suivre.

Ed Chebest | J’ai eu l’impression de pointer à l’usine tous les mercredis soir.

Chef Moundir | Longue. Trèèès longue. Le format 2 heures est à revoir, selon moi. Et le sentiment que les candidats sont tellement préparés qu’ils se trompent assez peu. Nous, on veut des ratés, du sang et des larmes.

Chargement du twitt...

C’était qui vos chouchous cette saison ? 

Chef Moundir | Yohei. Je trouve qu’il a marqué l’émission de son empreinte.

Freezze | J’ai beaucoup aimé Sarah et son manque de confiance, je trouve l’évolution incroyable, humainement et culinairement. Après, Mohamed était aussi un super finaliste, même si je me retrouve moins dans sa cuisine. Et mes têtes de Turcs : Arnaud (car c’était le sosie de Sarkozy jeune) et Baptiste parce que ses expressions "funky", ce n’était pas possible.

Ed Chebest | Selon le célèbre adage, plus je vanne un candidat, plus je l’aime. Mon candidat préféré, cette saison, était de loin Matthias. 

@TopChefOOC | Comment ne pas dire Arnaud après les deux séquences légendaires qu’il nous a offertes pendant l’épreuve du trompe-l’œil et la Guerre des restos ? Clairement, c’est celui qui aura le plus marqué la saison selon moi.

Et vos boucs émissaires ?

@TopChefOOC | J’essaie de vanner tout le monde, mais c’est forcément plus facile avec les personnalités marquées, en règle générale les candidats qu’on aime le plus d’ailleurs. Cette saison, je pense notamment à Matthias, Thomas, Pierre et Chloé, qui en ont peut-être pris un peu plus que les autres.

Chef Moundir | En fait, ceux que je tacle le plus, c’est souvent ceux que j’aime bien. Oui j’ai paraphrasé salement : "Qui aime bien, châtie bien." Mais c’est vrai, ceux qui ont une grosse personnalité, donc des gros défauts, c’est ceux que je préfère. Le niveau en cuisine importe peu. Surtout que juger le niveau des candidats sans goûter leurs plats, c’est comme si on jugeait le pinard en fonction de l’étiquette et de ce qu’en disent les autres. Bon, OK, c’est clairement ce qu’on fait.

Chargement du twitt...

Comment faites-vous pour trouver des vannes aussi rapidement ?

Freezze | C’est vraiment le même truc qu’essayer de faire rire ses potes. Trouver une image marrante qui se prête facilement au détournement, c’est franchement simple. On n’est pas à l’abri de se prendre un giga bide, mais c’est le jeu, je reste digne (c’est faux j’efface comme un lâche). Après, le montage accentue tellement le caractère des chefs et des candidats qu’on n’a pas à pousser le curseur beaucoup plus loin. Ça reste une émission globalement bienveillante, donc c’est assez facile de rire avec les gens et la bouffe.

Chef Moundir | Il ne faut pas trop réfléchir. Enlève le frein à main, fonce et, sur un malentendu, ça peut passer. Ou tu peux te prendre un shitstorm.

@TopChefOOC | J’ai accepté l’idée de prendre un four sur une vanne sur deux, ça permet de ne pas trop se poser de questions.

Ed Chebest | C’est simple, il suffit de faire tout le temps les mêmes vannes.

Chargement du twitt...

C’est quoi votre set-up devant l’émission ? Vous préparez des idées avant ?

Freezze | J’ai un petit logiciel pour faire des captures d’écran/gif en direct et être le plus réactif possible, et ça devient compliqué avec les DRM. C’est surtout pour le boulot, mais ça me permet d’envoyer une vanne avant tout le monde. Après, je ne prépare strictement rien. Si rien ne me fait rire ou que je ne trouve pas de vannes, je ne tweete pas. Je n’ai pas envie que ça devienne un truc obligatoire.

Ed Chebest | Une pastabox Leader Price et six canettes de Redbull pour aller chercher l’agressivité nécessaire pour insulter le premier candidat qui rate ses pickles d’aubergine.

Chef Moundir | La télé avec le son, le player en décalé sur mon ordi, sans le son, pour les captures. C’est assez intense, faut pas trop me parler. Et je ne prépare rien avant. Franchement, déjà deux heures d’émission par semaine, c’est trop. J’ai perdu tous mes amis, il est temps que ça se termine.

@TopChefOOC | Mon ordi pour les captures d’écran, une petite bière et dix minutes insoutenables devant les aventures coquines de José et Liliane, de Scènes de ménage, pour ne surtout pas louper le début. Mais je ne prépare rien avant, j’aurais trop peur de sonner comme les blagues de Paul Pairet.

Chargement du twitt...

C’est quoi un "bon" tweet sur Top Chef ?

Chef Moundir | Un combo entre bonne vanne, une bonne capture d’écran et un sentiment partagé par beaucoup. Ou alors une photo d’Adrien.

Freezze | Pour moi, c’est un tweet qu’on a jamais vu. Les running gags ou les vannes déjà vus mille fois, vraiment la flemme.

@TopChefOOC | Ce que j’aime bien, c’est quand un running gag se crée de toutes pièces sur Twitter, sans forcément un lien énorme avec la réalité. Le pauvre Thomas n’a peut-être jamais fumé de substance illicite ou été au festival des Vieilles Charrues… Il est juste victime de sa coupe de cheveux.

Ed Chebest | Le secret, c’est de tweeter tout le temps les mêmes mots-clés et de cliquer sur le bouton du milieu du téléphone pour finir le tweet. Matthias + melon + mots aléatoires = top tweet (marche aussi avec Adrien + génie et Thomas + street art). Si ce n’est pas drôle la première fois, ça le sera la cent-cinquantième fois.

Chargement du twitt...

C’est qui le personnage le plus facile à vanner ? Et le juré ?

Freezze | Les gens trop sûrs d’eux, comme Matthias cette saison, c’est du pain béni dès qu’ils se ratent sur un truc. C’est mesquin, mais ça fait du bien aussi. Et globalement, les réactions surjouées d’Hélène Darroze et Philippe Etchebest m’amusent beaucoup.

Ed Chebest | José de Scènes de ménage. Et Hélène Darroze qui n’a pas réussi à enregistrer une voix off convaincante en sept saisons.

Chef Moundir | Arnaud, c’est cool de le vanner parce que tu n’as pas besoin d’être méchant. Il te donne de la matière (fécale). Mais on a des running gags sur chacun. J’aime beaucoup tailler Michel Sarran, par exemple. On lui a créé un personnage de dragueur de "tite miss" méga lourd que j’adore – qui n’a d’ailleurs sûrement rien à voir avec qui il est vraiment. Pardon Michel. 

@TopChefOOC | Je crois que ce que je préfère, c’est vanner les chefs du jury, que je soupçonne de surveiller le #TopChef et de tout faire pour y figurer. Sinon, je n’explique pas leur jeu d’acteur digne de la plus catastrophique des sitcoms françaises. Mention spéciale pour Hélène Darroze.

Chargement du twitt...

Vous avez le seum quand quelqu’un fait le même tweet qui marche mieux ?

Freezze | Non, pas du tout. Je supprime en pleurant. Et je reposte le tweet quand même. Faut pas déconner.

Chef Moundir | Si c’est le même mot pour mot, deux minutes après moi, je me dis que c’est peut-être Tomer Sisley qui l’a tweeté, donc je suis flatté.

Ed Chebest | Picasso a dit "les bons artistes copient, les génies volent". Je ne vois pas pourquoi j’aurais le seum de découvrir des génies.

@TopChefOOC | Ça arrive assez régulièrement qu’on fasse des vannes similaires avec les autres twittos Top Chef, c’est aussi ce qui crée des running gags et de l’engouement autour de certains candidats, donc ça ne me dérange pas !

Vous êtes contents d’être repris dans nos "grands n’importe quoi des réseaux sociaux" ?

Freezze | C’est un peu l’aboutissement d’une vie, donc oui. Ça récompense ma créativité sans limites.

@TopChefOOC | Oui, c’est un peu le tableau des scores après le match, faut avoir marqué le plus de buts.

Chef Moundir | J’aime bien quand vous reprenez un de mes flops, je me sens moins seul. Et puis c’est marrant et ça permet aux gens "qui ne comprennent rien à Twitter" de profiter un peu de notre folie collective.

À voir aussi sur food :